Le blog du JR10
Etape 23 : Bubwith - Rievaulx Abbey (Équipes B) Version imprimable

Mardi 6 Mai 7h00 - 13h00

IMG_0245IMG_0239

IMG_0241IMG_0254

 
Équipe Crédit Agricole Version imprimable

Mardi 6 mai

Des bouquets de bisous du Yorkshire, où les paysages sont vraiment magnifiques !

SNB12354  SNB12362

SNB12357  SNB12371

 
A travers le Yorkshire... Version imprimable

Mardi 6 mai

Des prairies d'herbe tendre à perte de vue, des murs de pierres sèches, des chaumières, des moutons et des faisans à foison, le tout sous un magnifique soleil printanier...

Que du bonheur !

PICT0179 PICT0180

PICT0185 PICT0196

 
Mardi 6 mai 2008, 19h58 heure locale ! Version imprimable

Glauque ! Nous sommes sur une aire d’autoroute au fin fond d’un parking poids lourds aux accents de décharges publiques. L’emplacement choisi, ou plutôt subi, contraste franchement avec celui de ce midi à Helmsley ou encore de ce matin à Bubwith. Passons… Les paysages vus depuis ce matin, les villages traversés font largement pencher la balance du bon coté !

Retour à lundi 5 mai, 13h00, Foxton. Nous devons rejoindre Old Somerby, 74 km plus loin. Ca commence bien…. Départ en convoi derrière le véhicule de sécurité pour quitter la zone urbaine. Les kilomètres défilent. Le temps est au beau fixe. Nous avons envie de courir. Forcément, chaque kilomètre parcouru augmente notre impatience d’autant que les petites routes empruntées sur les derniers kilomètres de convoi sont idéales : pittoresques et sans circulation. Ca y est…. Libération. Nous pouvons enfin sortir de nos camions à hauteur de Hallaton au km 14. Il nous reste 60 kilomètres à parcourir en 5 heures.

C’est une belle étape courue dans la campagne anglaise. Les triplettes profitent du paysage, du beau temps au grès des relais qui s’enchainent…. tant bien que mal car les dispositions prises pour préserver la sécurité des coureurs augmentent considérablement le temps de passage de relais pour notre groupe B. On fait avec quand bien même les conditions de circulation ne sont plus systématiquement les mêmes que celles rencontrées lors de la première étape anglaise. Ce nouveau contexte transforme le coté sportif du raid. Plus de bagarre possible entre équipe. Difficile également de s’autoriser à allumer la mèche au cours d’un relai. Une accélération pourrait entrainer un écart trop important entre les coureurs de la triplette et le camion ne plus pouvoir couvrir aussi efficacement les coureurs. Bref, il faut trouver de nouveau centre d’intérêt. C’est ce que nous faisons mais il subsiste une importante frustration….

L’étape n’en reste néanmoins belle. Arrivée dans les temps après un nième chargement final pour rallier le camp des foulées près du stade de football local. Zut. Pas de douche. Pépita use de son savoir-faire pour décrocher l’autorisation de se doucher chez les « fireworker » de la ville. Une dizaine de raideurs prennent cette option douche, les autres ayant retenu celle de la calinette, histoire de gagner du temps de sommeil.

L’accueil des pompier est excellent. Tout comme la douche. Un plaisir. Non…, un régal ! Thé servi à la sortie de la douche, discussion avec le pompier qui nous a accueilli à qui Marianne communique l’adresse du site des foulées et départ vers Bubwith, départ de la prochaine étape de 7h00 du groupe A.

Surprise. Oh agréable surprise…. Nous sommes accueilli près du stade de Bubwith.. House club ouvert… Il est tard mais peu importe l’heure : L’appel de la bière est le plus fort. Tournée de Fred. Moment de convivialité fort apprécié par tous les présents, des coureurs l’équipe Mairie B aux personnels de l’intendance en passant par les osthéo, Stéphanie, François… On évacue la tension de la journée… Fort sympa. Dans la vie, il faut choisir : package « Douche et bière » ou « calinette et dodo ». Tant pis pour Jérèm, Skinman, Schpounz et Adel Scott qui ont choisi l’option 2 !

Réveil ce matin à 6h30 après une nuit réparatrice des fatigues de la veille. Il va falloir cependant qu’on trouve un truc pour limiter l’humidité à l’intérieur du camion pendant la nuit. La moiteur à l’intérieur du duvet devient désagréable…

Au programme après un petit-déj toujours aussi bien préparé, une 23ème étape Bubwith ./ Revaulx Abbey, 8ème étape pour les équipes du groupe B. Mauvaise nouvelle : On part à nouveau en chargeant. Prélude annonciateur d’une journée à tendance galère. Le temps est toujours aussi exceptionnel beau, mais les trop nombreux chargements, les erreurs de parcours des uns, celles des autres, la tension qui monte immanquablement, les impératifs de la Sécurité, les attentes des coureurs transforment la première moitié de cette étape en galère. Exagération… Disons plutôt que cela fait penser aux touristes qui sont emmenés de point en point, à qui l’on indique quand et combien de temps ils peuvent sortir du bus.

…. Stop, trop dangereux, montez. C’est bon, descendez et courez…. Stop, on s’est trompé, on charge pour rattraper le retard… C’est bon… C’est plus bon… Le ton monte. Les intérêts sont divergents… Chacun y met son grain de sel. Demandez quelle est la direction à prendre, 12 bras indiquent simultanément les 4 points cardinaux. Jérèm calme le jeu. On charge et on repart…. Gonflant… Une partie de l’explication : L’étape était intitulée « Place aux bons orienteurs ». Une partie des indication étaient délibérément, ou inversées, ou erronées ! Dommage que ce soit tombé sur nous, le groupe B.

La fatigue se fait sentir : Jérem commence à ressentir une gène au tendon d’Achille, Xav au genou, Edouard semble avoir des coups de fatigue….

Tout n’est cependant pas négatif, loin de là. Le temps magnifique, les près à moutons où ces derniers sont en liberté, simplement retenus par les passages canadiens, la participation de Stéphanie aux relais aux cotés de Skinman, Pepita et Olivier, les accels finales de Pepita et Steph agrémentent la seconde moitié de l’étape, qui se termine finalement mieux qu’elle n’avait commencée.

A noter le magnifique et imposant portail en pierre donnant sur… un simple près, juste à l’entrée de Helmsey, terme modifié de cette étape. Il était impossible aux camions des foulées d’accéder à Revaulx Abbey, terme initialement prévu, compte tenu de la configuration des lieux. 5 km de moins pour l’étape. Les équipes du groupe A ont jugé l’étape difficile. Pas les coureurs concerné qui n’en ont sans doute pas fait 50 % en courant.

L’après-midi est consacré au tourisme avec la visite de l’abbaye de Revaulx Abbey. Imposantes ruines. Carte postale, photos, départ pour la piscine d’une ville voisine pour tenter de prendre une douche. Possible mais après 17h30. Impossible d’attendre. Nous prenons le parti de rejoindre Scotch Corner par les petites routes. Nous ne regretterons pas notre choix. Le hasard d’une route bloquée nous a fait emprunter une toute petite route et descendre dans un petit vallon (% de dénivelé de 25 % !). Nous croisons un ruisseau. Idée subite d’un bain pour remplacer la douche non prise. Skinman y trempe les pieds, nous assure qu’un hydro ne la trouverais pas froide. Schpountz y met les pieds… Les hydros doivent être innervés ou ne pas avoir la même notion de la fraicheur que nous. Finalement, Xav, Jérèm et Schpountz s’y ablutionneront. Baigner est un bien grand mot.

Nous reprenons le chemin de Scotch Corner. Stop à Thirsk pour une pinte de bière !

Nous arrivons juste à temps pour le diner. Saint Emilion et Gigondas offert par Dominique. Délicate attention. Merci. Parait que les premiers raids étaient réalisés à l’eau fraiche….

Départ de notre prochaine étape Saint John’s Chapel / Brocolitia à 3h00 demain matin. Cette étape sera suivie dans la foulée (!) par l’étape commune à tous les groupes Brocolitia / Newtown, via le mur d’Hadrien, moment fort du JR10. La nuit sera courte et la journée longue

A l’issue du diner, nous quittons Scotch Cornet et partons pour Saint John’s Chapel. Il fait encore clair. Le paysage est magnifique : sauvage, vert, bocages à perte de vue. Rappels d’Irlande, les lacs en moins. De très nombreux tout petits lapins courent dans les près, sur la route, s’enfuyant au dernier moment à notre passage. Le dénivelé est assez important, la circulation quasi inexistante. Les équipes A vont se faire plaisir…

En attendant, place au sommeil… 0h20… reste peu de temps avant le réveil de 2h30

A demain

AVOC B

La bande des 5

 
Étape 26 : Saint John's Chapel - Brocolitia Version imprimable

Groupes B, mercredi 7 mai 3h - 6h30

 PICT7257

Une petite étape pour se mettre en jambe avant d'attaquer "The Wall".

Lever 2h30 du matin, on cours jusqu'à 6h45, histoire de pouvoir profiter du superbe lever de soleil, un bref petit déjeuner et on embraie sur l'étape tant attendue du mur d'Hadrien !

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 46 - 50 sur 55
© 2018 Les Foulées de l'Aventure
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.