Le billet de l'AVOC Version imprimable

Lundi 5 mai 2008 – 09h31

Good morning, AVOC,

Première étape anglaise faite. Pas exactement comme il était prévue mais en tout cas nous avons courus sur le sol anglais !

Flashback : Le groupe A a galéré pour courir sur les routes anglaises de type « A », à peu prés équivalentes en trafic à nos nationales françaises. Comme expliqué hier, conditions de trafic trop difficiles et dangereuses. Pour limiter le danger, des dispositions ont été retenues pour notre étape : Deux des 3 fourgons d’équipes prendront, dès le début de l’étape, 3 à 4 km d’avance, se gareront sur un emplacement « safe » pouvant accueillir les 3 fourguons d’équipe et le véhicule de Sécurité. Le changement de relais se fera à cet endroit. Les coureurs repartiront précédés par le véhicule Sécurité et suivis par un des 3 fourguons d’équipe, les deux autres cherchant à nouveau un endroit protégé pour le relais. Objectif : Limiter la taille du convoi et permettre de réaliser les changements de coureurs avec toutes les conditions de sécurité nécessaires.

Les autres éventualités comme itinéraires bis, transferts en camion de fin d’étape en fin d’étape et footing dans les parcs environnants, ayant été jugés comme trop compliqués à mettre en œuvre. Il va de soit que l’option annulation des étapes anglaises était la dernière solution à laquelle aucun ne souhaitait se résoudre sans essayer quoi que ce soit d’autre.

Départ de l’étape n° 17 - Devizes / Cheltenham, 5ème étape de notre groupe vers 20h15. Nous avons plus de 86 km à parcourir à 14.4 km/h de moyenne. Autant dire impossible à réaliser pour les groupes AVOC et Mairie , ou tout du moins, sans que cela ne laissent de traces pour la suite. Compte tenu du retard pris au départ, il est convenu que nous profiterons de la clarté du jour pour courir le maximum de temps avec les meilleurs conditions de visibilité. Nous chargerons ensuite le temps nécessaire pour rattraper le retard puis terminerons à nouveau le parcours de 0h30 à 1h00 pour rallier Cheltenham en courant.

Les groupes sont prédéfinis : Pepita, Olivier et Dan « the Skinman » prendrons le premier relai, Yoyo, Christian et Claude le second, puis Edouard, Jean-Louis et Xav, Franck, Jérèm et Dominique puis les 3 flèches des équipes, Gilles, Adel et Hubert. Premiers tours de relais supervisés par l’organisation histoire de vérifier que les dispositions envisagées sont bien opérantes et garantissent la sécurité des coureurs. C’est le cas, aidé par un trafic moins important que l’après-midi et une prise de conscience accrue des risques de la part des coureurs et chauffeurs. Pas de possibilité de se la jouer « Gagne » avec cette organisation mais les priorités ont été définies. A noter que cette répartition a le mérite de regrouper les coureurs par niveau et de permettre de tenir le meilleur rythme possible.

Second tour de relais : Pépita, Dan et Olivier partent pour leur second footing de 15 mn. On ne les reverra que plus d’une heure plus tard….

Les fourguons St Ju et Avoc sont allés se positionner 3 km plus loin, vers Calne. Les coureurs sortent du camion, histoire de passer le temps. Bruits, musique et lumières nous font remarquer un groupe de jeunes à la sortie d’un pub local, seule animation du quartier. On s’approche. Salutations, quelques questions, des réponses, explications sur le raid, le coté « fun and charity » . la quinzaine de jeunes fêtent un anniversaire bien alcoolisé, suffisamment pour que l’intéressée ne sache plus si elle fête ses 24 ou 25 ans !

Pour la bonne cause, Christian lance un vibrant « God save the Queen » et récolte 10 £ de dons au profit de « L’épanou », œuvre caritative aidée par les foulées de l’aventure à l’occasion de ce raid. Le temps passe. 20 minutes…. Tiens, Dan se promène ! 30 mn…. Toujours pas de gyrophare en vue ! On sait que Dan est plus diesel que scud mais cela commence à faire un peu long, maintenant. St Ju appelle la sécurité…. Si, si, ils sont sur le bon chemin, disent-ils. Bah, comme on ne s’ennuie pas avec nos amis anglais, on patiente, on patiente….40mn. Là, ce n’est plus bon : C’est trop long. Les vannes fusent : On s’attend à voir passer une civière avec le Skinman dessus. On se dit qu’on va terminer le JR 10 à 4, Dan jugeant qu’il en a assez fait jusqu’au prochain raid. Ou encore que jamais on aura le privilège de gouter sa gnole, ressentiments obligent… On reprend les voitures. On essaye, en liaison téléphonique avec le véhicule Sécurité, de se retrouver quelque part autour de Hilmarton, essayant de synchroniser le GPS du véhicule de Saint Ju avec le road book suivi par le véhicule de sécurité,. Personne ne sait qui est sur le bon chemin et qui ne l’est pas. Une heure après la prise de relais de Dan, la seule chose qui intéresse tout le monde est : « Dans quel état va-t-on récupérer notre flèche volante ? ».

Sa combinaison high tech lui aura-t-elle permis de tenir un relai si long ? On positive en disant qu’il pourra remonter à 42km195, son sponsor officiel, les sensations qu’il aura eu sur un si long relai ou si le produit est vraiment aussi efficace qu’il est annoncé….

Sauvé. Nous rejoignons les véhicules Mairies et Sécurité. Dan est tout sourire, frais comme un gardon. Il a chargé au bout d’une demi-heure. Il reconnait s’être demandé où nous étions passés, pourquoi ne pas nous être garés sur les parking qu’il croisait, bref, ce que l’on « foutaient » encore !

En conclusion et pour récupérer le temps perdu, tout le monde est remonté dans les fourgons pour s’approcher à une dizaine de km de Cheltenham avant de reprendre les relais pour ceux qui le souhaitaient. Cela a fini en fait par un 6 km allure plus ou moins « très trés très » soutenue pour les plus motivés, les autres ayant décidé de se la jouer cool ou de commencer leur nuit dans le camion.

Arrivée à Cheltenham passé une heure, juste à temps pour voir le départ des équipes du groupe C… sous la pluie. Comme d’hab, Denis assure avec sa collation de 1h00. Stéphanie l’agrémente en sortant ses bières. Dan en fait de même avec sa gnole. En deux , trois mouvements, bouteilles de prunes, fruits divers, calva, génépi et autres bières étaient proposés à tous. Débriefing rapide avec Thierry, quelques commentaire sur cette étape et tout ce beau monde rejoignait Morphée !

Il faut croire que le gnôle combinée à une séance au seuil a des effets insoupçonnés, les équipiers de Jean-Louis ayant pu pour une fois, profiter de la quiétude de la nuit sans nuisances sonores.

Au final, cette étape de 86 km a été réduite à 45 km sans vraiment que l’on puisse déterminer la vitesse moyenne. Mais cela n’a que peu d’importance comparé au fait qu’il est sans doute possible que le JR10 puisse continuer somme toute normalement…

Autres nouvelles ? Les blaireaux ont crevé samedi lors de leur étape. Ils ont joué l’assurance en faisant réparer sur place leur pneu compte tenu du passage au Royaume Uni dimanche. Dan est content. Il progresse et pas seulement dû à sa combinaison/pyjama miracle. La qualité de ses coéquipiers, la rotation des relais l’affutent de jour en jour et il reconnait qu’il ne lui était pas arrivé depuis longtemps de terminer une étape en tête. Il se demande même quel était le dernier hydro à l’avoir fait ;-)))

A 13h00, départ vers Old Somerby au départ de Foxton, toujours plus haut vers le Nord.

Bon après’m à toutes et à tous et à bientôt,

Adel, Claude, Skinman, Jérèm et Xav

PS : Si l’un de vous pouvait envoyer un mail collectif aux avociens pour leur preéciser qu’ilm n’est pas possible avec notre connexion d’envoyer des mails à la mailling list AVOC, ce serait parfait. Merci beaucoup.

 
© 2018 Les Foulées de l'Aventure
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.